Manager à distance ?

businessmen-manager-office-teamwork-team-spirit

Quand on connaît les difficultés du management direct, on est en droit de questionner la pertinence du management à distance.

LES DIFFICULTES DE TOUT MANAGEMENT

Tout management est d’abord confronté à la complexité des rapports humains.

La plupart des agents attendent de leur manager trois caractéristiques essentielles :

  • l’écoute

  • la reconnaissance

  • la proximité.

On entend par « proximité », notamment, la présence et l’accessibilité, rassurantes pour les collègues qui craignent d’avoir à gérer seuls une situation critique ou un conflit.

A ce propos, il convient de rappeler que le management à distance peut exister dans des situations aussi différentes les unes que les autres au sein de notre établissement :

  • un encadrant qui dirige une équipe basée dans une autre direction

  • un encadrant qui gère un (ou plusieurs) membre(s) de son équipe, affecté(s) sur un autre lieu

  • un encadrant qui, au cours d’un déplacement, dirige son équipe restée sur place

  • un encadrant qui gère un(e) ou plusieurs collaborateurs, travaillant à domicile

  • un encadrant en télétravail.

Dans la mesure où les agents attendent essentiellement de leur chef du soutien et une présence jugée nécessaire pour arbitrer, le management à distance peut apparaître comme une contradiction. Mais en pratique, ce type de management est possible et peut coexister avec le management direct.

LE MANAGEMENT À DISTANCE PEUT-IL ÊTRE EFFICACE ?
Pour réussir sa mission, le manager qui dirige tout ou partie de son équipe à distance doit respecter des règles :

  • Créer un lien :

    Dans le cadre du management direct, un lien informel – essentiel à la réussite de toute gestion d’équipe – se crée à de nombreux moments (pause café, pause déjeuner …), dans divers endroits (devant la machine à café, dans les ascenseurs, les couloirs…).

    L’absence de tels éléments, pour le management à distance, rend la tâche plus ardue mais pas impossible.
    Les moments de rencontres, même virtuelles, avec les collaborateurs distants doivent permettre au dirigeant de 
    nouer un lien fort avec eux, afin de renforcer leur sentiment d’appartenance à la même équipe, à la même direction…En pratique, ces moments de rencontre peuvent revêtir plusieurs formes : conversations téléphoniques, vidéo-conférences, entretiens annuels, etc… Il convient de structurer ces rencontres et de les séquencer de manière à les répartir sur toute l’année.

  • Donner du sens au travail de l’équipe : 

    Le manager à distance doit valoriser le travail de ses collaborateurs en renforçant leur appartenance à l’équipe. Des réunions avec tous les agents du service doivent être organisées régulièrement.

  • Gérer la montée des compétences au sein de l’équipe : 

    Comme le manager classique, le manager à distance suivra la montée des compétences des membres de son équipe et assurera la gestion des carrières, en fonction de cette évolution. La gestion des carrières des agents doit être équitable. Travailler à distance ne doit pas constituer un obstacle à la promotion.

  • Veiller au respect de la culture et des procédures internes

    Même à distance, le manager doit être capable d’imposer le respect des valeurs et de la réglementation. Ceci est capital pour assurer l’intégration des collègues distants.

Ces quelques règles peuvent permettre d’envisager la gestion de ses collaborateurs à distance.

Le décret télétravail qui limite à 3 le nombre de jours télétravaillés va d’ailleurs dans le sens du maintien de la proximité et du lien d’équipe.

Et vous : que pensez-vous du management à distance ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *